La traduction ou le métier d’expert-traducteur commence à gagner du terrain. À vrai dire, le métier est en pleine expansion. Vous allez trouver dans cet article les critères qui définissent une traduction de haute qualité dans le domaine commercial.

La traduction en générale

Avant de parler du sujet de cet article, voyons d’abord ce qu’est la traduction. Le métier existe depuis l’âge d’Aristote, voire plus ancien même. Si Avicenne et Averroès n’ont pas traduit l’œuvre de ce philosophe célèbre, nous ne savons rien de lui en ce moment. Ceci pour vous dire que le métier de traducteur a un impact sur la communication dans le monde.

Combien y a-t-il de langues sur la planète ? D’innombrables non ? Même si la langue universelle est l’anglais, le mieux est toujours de comprendre quelque chose dans sa langue maternelle.

On peut distinguer divers types de traduction comme la traduction de document, la traduction de site internet, etc. Cependant, le métier pourrait entrer en détail dans un secteur d’activité comme la traduction marketing ou traduction de document commercial.

La traduction s’étale donc sur divers secteurs, mais le sujet de cet article est la traduction commerciale.

À savoir que ce ne sont pas ceux qui comprennent les deux langues traitées qui sont des traducteurs. En effet, des critères sont à prendre en compte et à maîtriser pour avoir un bon résultat. Vous savez qu’une erreur de traduction pourrait coûter des millions de dollars pendant une signature de contrat à l’international. Pour plus d’informations ou explications encore plus claires, veuillez suivre le lien suivant tradutec.com.

La traduction commerciale

Cette forme de traduction spécialisée est utile pour les sociétés qui souhaitent investir à l’échelle internationale ou tout simplement en quête d’opportunité dans d’autres pays. Dans ces cas, le choix des vocabulaires est à étudier de près. Vu que le marketing possède déjà ses propres langages, un bon traducteur s’oblige donc à connaitre toutes les variations disponibles d’un terme pour garantir la compréhension d’un texte à usage professionnel.

À part l’aptitude en littérature, le responsable de la traduction doit avoir une bonne connaissance en vente ou en commerce en général. Pourquoi ? La vente est l’art de convaincre des clients potentiels. Ainsi, il faut entrer dans la peau de la personne qui a écrit le texte original, car traduire le document en bonne et due forme n’est pas suffisant pour convaincre des personnes.

Une des stratégies les plus convoitées en ce moment par les entreprises qui vendent à l’international est la traduction de sites internet. Le but est simple : augmenter le nombre de clientèles.

Voici les autres services qu’une agence spécialisée en traduction commerciale pourrait vous proposer : la traduction de brochure commerciale, la traduction de packaging, la traduction de plaquette, la traduction de documents (étude de marché, rapports commerciaux), etc.

La traduction commerciale possède donc ses propres spécificités.

Comment avoir une bonne traduction commerciale ?

La qualité des résultats dépendra de votre choix. Donc, vous pouvez suivre les conseils suivants ou non.

1- La première chose à faire est de définir vos besoins en détail et très clairs. De ce fait, l’agence saura vous orienter vers une personne compétente. Les informations que vous allez communiquer doivent répondre aux questions suivantes : quel support ? Pour qui ? Quelle écriture ? Le but ?

2- Puis, penser à fournir aussi les vocabulaires que vous aimeriez utiliser ou à mettre en avant.

3- Demander à votre prestataire d’être conscient de la qualité des textes, car cela aura un impact sur votre chiffre d’affaires. On parle de commerce, donc la qualité doit être irréprochable. De ce fait, la question qui se pose est : quelles méthodes utilisez-vous pour garantir la qualité d’une traduction ?

4- Pour la traduction de sites internet, veillez à ce que le prestataire possède les outils nécessaires pour le travail.

5- Vous ne devez en aucun cas négliger une étape citée ci-dessus, même pour une urgence.

6- Pour finir, le mieux est de toujours faire un retour à la personne qui a fait la traduction. Le but est d’améliorer la qualité pour les autres projets à venir.

Les 6 points abordés juste en haut vous seront d’une grande aide pour obtenir une traduction commerciale de haut niveau. Comme déjà mentionné, vous avez le plein droit de suivre ou ne pas suivre les conseils. En plus, la liste n’est pas exhaustive, donc vous pouvez encore ajouter d’autres critères que vous jugez importants.

Le choix d’un prestataire aussi n’est pas à prendre à la légère. Ce qui nous conduit au dernier point de cet article.

Comment choisir son prestataire de traduction commerciale ?

Premièrement, vous devez prioriser les agences si votre projet est complexe comme les documents commerciaux ou autres. Ensuite, l’agence doit posséder un spécialiste du domaine commercial, ou dans la possibilité de trouver une personne compétente. Pour cette dernière option, la personne choisie devrait traduire vers sa langue maternelle et de préférence travail dans son pays natal, mais pas à l’étranger.

L’agence que vous allez choisir doit avoir la capacité de traduire tout type de document commercial. Comme cela, vous ne serez pas dans l’obligation de chercher une agence pour chaque type.

Puis, vous devez faire attention aux méthodes utilisées par l’agence pour garantir la qualité de vos textes. Par exemple, après avoir demandé leurs méthodes d’assurance qualité, l’agence vous répond qu’ils font toujours de la relecture afin de garantir la qualité à leurs clients.

En parlant de qualité, des certifications existent pour le métier. Vous n’êtes pas obligé de demander ces certifications à l’agence. Ils vont vous donner ces informations tout de suite au moment de la prise de contact.

Pour finir, la sécurité de vos documents commerciaux est importante, d’où le respect de la confidentialité est un critère à ne pas négliger. Par exemple si un document ou un dossier qui comporte vos stratégies commerciales tombe sous la main de vos concurrents, ce serait la cata. Le prestataire doit se tenir aux respects de la confidentialité.

En conclusion, pour avoir bonne qualité de traduction commerciale, des règles sont à suivre, mais cela dépend aussi du choix de prestataire.